Accueil Société Quartier Sablière : l’accès interdit aux transports en commun 

Quartier Sablière : l’accès interdit aux transports en commun 

0
Quartier Sablière : l’accès interdit aux transports en commun/©DR

Une pancarte érigée aux différentes entrées de ce quartier huppé de la commune d’Akanda, informe les usagers que l’accès à tout véhicule de transport en commun est interdit. C’est donc la croix et la bannière pour les nombreux piétons qui désirent se rendre dans ce quartier où habite Ali Bongo, le Chef de l’Etat.

Pour rallier le quartier chic de la Sablière, il faut  avoir un véhicule particulier ou s’armer de beaucoup de courage et de patience. Les transports en commun sont désormais interdits d’accès. C’est en tout cas, ce qu’indique une pancarte de la police, placée aux différentes entrées de ce quartier.

Si, seul Ali Bongo y habitait, il n’y aurait pas d’inconvénient. Mais  les entreprises, les missions diplomatiques et autres institutions administratives y sont installées. Du coup, cette interdiction a du mal à passer. Est-il besoin de rappeler que le siège du conseil d’Etat, plus haute cour administrative du pays, se trouve dans ce quartier. Inutile de rappeler, le nombre d’usagers qui visitent cette cour.

Les piétons,  à défaut de faire le stop, en espérant voir une bonne âme s’arrêter,  usent leurs souliers en parcourant des kilomètres pour atteindre le conseil d’Etat.

Pour les nombreux usagers, c’est une manière de priver la justice aux justiciers. « Ali Bongo en tant que garant de la Constitution devrait le savoir », s’indigne un usager.

Le gouvernement est donc invité à délocaliser le conseil d’Etat et laisser Ali Bongo et la clique de richissimes dans leur quartier huppé.

 

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.