Accueil Société Ministère des Affaires étrangères| injuriés et menacés, les agents saisissent la Cour...

Ministère des Affaires étrangères| injuriés et menacés, les agents saisissent la Cour Constitutionnelle

0
Ministère des Affaires étrangères| injuriés et menacés, les agents portent plainte contre le ministre Moussa Adamo © D.R

En grève depuis plusieurs semaines déjà et alors qu’ils attendent des solutions des autorités du ministère que, les agents du ministère des Affaires étrangères, du moins, ceux réunis au sein du Syndicat des agents des Affaires étrangères, ont été surpris par l’attitude du patron des lieux. Aux dires des agents, Michael Moussa Adamo aurait proféré des injures, du genre, « bandecon », « couillon ».

Le climat est de plus en plus délétère au ministère des Affaires Étrangères, où, les agents de ce département, du moins, les membres du Syndicat des agents des Affaires étrangères observent depuis plusieurs semaines une grève illimitée. Un mouvement intensifié par une grève de la faim du président du SAAE, Pr André Assou Ello.

Alors que le personnel attend des solutions des autorités de ce département en ce qui concerne leurs revendications, les agents ont été surpris par l’attitude du ministre Michael Moussa Adamo. Lequel aurait proféré des menaces et injurié les agents, du genre, « bandecon », « couillon ».

Selon les agents, le membre du gouvernement ne s’est pas arrêté là. Moussa Adamo aurait tenté de porter main au vice-président du SAAE, Diawara Moutsiegou. « Le ministre est venu s’attaquer à notre vice-président. Il a arraché toutes les banderoles, il a shooté notre appareil de musique et il a proféré des injures telles que « bandecon », « couillon » » relève le Pr André Assou Ello, le président du SAAE.

Des actes inacceptables pour les agents. « C’est le comportement d’un ministre aux abois qui refuse même de répondre à la lettre du Premier ministre qui lui demande de résoudre les problèmes aux Affaires Étrangères. C’est un ministre qui manque de vision, de foi et de courage » s’est indigné le président du SAAE.

Face à l’attitude du membre du gouvernement, le directoire du SAAE a décidé de saisir la Cour Constitutionnelle.

Mais du côté du cabinet du ministre, il n’en est rien. Un tel scénario n’a jamais eu lieu.

Quoiqu’il en soit, les agents ont décidé d’intensifier le mouvement de grève, jusqu’à satisfaction totale de leurs revendications.

Parmi les revendications, il y a entre autres ; la prime de servitude diplomatique, les meilleures conditions de travail.

 

 

 

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.