Accueil Société MINEDUC-Encadrement Plus : le torchon brûle

MINEDUC-Encadrement Plus : le torchon brûle

0
MINEDUC-Encadrement Plus : le torchon brûle © Gabon

Le torchon brûle désormais entre le ministère de l’Education nationale, par l’intermédiaire de son secrétaire général, Théodore Koumba et la société de la lutte contre les violences en milieu scolaire, Encadrement Plus d’Emmanuel Mvé Mba. Il serait reproché à Théodore Koumba d’avoir saisi le directeur d’académie provinciale du Woleu-Ntem, afin de suspendre les activités de Encadrement Plus dans les établissements laïcs et confessionnels.

Que se passe-t-il entre Théodore Koumba et Emmanuel Mvé Mba ? La question mérite son pesant d’or, au regard de la démarche malicieuse et malsaine orchestrée par le Secrétaire général du ministère de l’Education nationale vis-à-vis de la société Encadrement-plus dirigée par Emmanuel Mvé Mba. Ladite société, spécialisée dans la lutte contre les violences en milieu scolaire, avait signé un contrat avec le ministère de l’Education nationale pour assainir le milieu scolaire.

 Mais, contre toute attente, alors qu’aucun signe ne le présageait, le secrétaire général du ministère de l’Education nationale a instruit le directeur d’académie du Woleu-Ntem de suspendre les activités d’Encadrement-Plus, dans les établissements scolaires laïcs et confessionnels.

Une situation qui a fait sortir Emmanuel Mvé Mba de ses Gongs. Une inimitié qui a éclaté au grand jour, lors de la récente conférence organisée par Encadrement Plus à ce propos. « Monsieur Théodore Koumba, secrétaire général du ministère de l’Education nationale, préfère exceller dans la commercialisation de l’éducation en mettant en place une milice composée des anciens policiers et gendarmes pour sécuriser les établissements au détriment d’une société légalement constituée et composée des jeunes gabonais en quête d’emploi », a fustigé Emmanuel Mvé Mba devant la presse nationale et internationale.

Une cabale désagréable que les responsables de ladite société ont du mal à accepter. Pour ces derniers, la saisine du secrétaire général au directeur d’académie pour suspendre les activités de Encadrement Plus dans les établissements laïcs et confessionnels : Collège privé Ondo et fils, du Lycée privé catholique d’Angone et du lycée privé Alliance chrétienne, serait un abus d’autorité. Au regard des conséquences désastreuses que cette décision entrainerait sur le personnel de l’entreprise, à savoir le chômage. Emmaneul Mvé Mba a décidé de porter l’affaire devant la justice.

KD

 

 

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.