Accueil Economie Mairie de LBV- recouvrement: et revoilà les dégâts !

Mairie de LBV- recouvrement: et revoilà les dégâts !

0
Mairie de LBV- recouvrement: et revoilà les dégâts ! © D.R

Après avoir été suspendues momentanément pour voir clair, les missions de recouvrement des taxes municipales ont repris le mercredi 17 novembre dernier, sur instruction de la mairesse  de Libreville, Christine Mba Ntutume. Depuis cette date, bonjour les dégâts sur le terrain. On signale à nouveau le retour des phénomènes de rackets et autres escroqueries. 

Après le communiqué du Maire de la Commune de Libreville, Christine Mba Ndutume, publié ce mercredi 17 novembre 2021, informant les opérateurs économiques de la reprise des activités liées au recouvrement des taxes locales, au titre de l’exercice 2021. Des opérations iront jusqu’au vendredi 21 janvier 2022. C’est le branle-bas le combat dans les bars, boutiques, commerces et bistrots des quartiers sous intégrés de Libreville.

En effet, depuis cette annonce, les agents de recouvrement ont, comme des fourmis sorties d’une fourmilière, envahi les espaces commerciaux de la place. Ces derniers, aux dires de certains commerçants : « sont des crèves la faim devenus qui tentent de combler le temps perdu ». En dehors des recouvrements qui concernent certains documents de commerce, dont la patente, ces agents inventent d’ores et déjà d’autres infractions à payer sur place sans une quittance dument délivrée. Et ce, malgré le communiqué qui précise : « les agents municipaux commis à cette opération, accompagnés de ceux de la Recette Municipale, ainsi que des éléments des Unités de Gendarmerie et de Police de l’Hôtel de Ville, seront munis d’un ordre de mission dûment signé par l’Autorité Municipale et arboreront un badge permettant leur identification ».

C’est même à ce niveau que la situation se gâte. Car, accompagnés des agents des forces de l’ordre qui leur confère la légitimité, ces agents véreux font alors plus dans un excès de zèle. Ainsi, boîtes de conserve, paquets de manioc, kilogrammes de poulet sont embarqués, sans ménagement.

Il ne s’agit pas ici de faux agents, mais bien des agents munis de leurs droits de mission. Et, selon certains commerçants, ces agents comptent bien combler le temps perdu sur leurs dos. Ces derniers imposeront ces manquements sur les prix des produits à vendre aux populations. Et voici l’une des raisons de l’inflation dans le pays.

Aux autorités municipales de prendre toutes les précautions pour éviter de tels dérapages.

KD

 

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.