Accueil Société Gabon| un concert de casseroles pour protester contre l‘arrivée de Macron

Gabon| un concert de casseroles pour protester contre l‘arrivée de Macron

0
Gabon| un concert de casseroles pour protester contre l‘arrivée de Macron © D.R

Le président de la République française, Emmanuel Macron, est attendu à Libreville le 02 mars prochain. Le chef de l’Etat français vient prendre part au One Forest Summit 2023. Pour protester contre cette arrivée et l’ingérence de la France dans les affaires du Gabon, un concert de casseroles et une ville morte pour paralyser l’économie du pays, y sont prévus.  

 Prévu pour avoir lieu début mars prochain, précisément le 02, le ‘’One Forest Summit 2023’’, pourrait connaître quelques incidents. A l’origine, la présence d’ Emmanuel Macron lors de ce sommet. En effet, dans le cadre de ce sommet sur l’environnement, la présence du chef de l’Etat français a été annoncée par les autorités gabonaises. Pour protester contre cette arrivée et l’ingérence de la France dans les affaires du Gabon, un concert de casseroles et une ville morte sont prévus. C’est tout le sens d’une correspondance adressée et remise à l’ambassadeur de France au Gabon, par un groupe de gabonais. Lequel, déclare Emmanuel Macron comme ‘’persona non grata au Gabon’’.

C’est le même appel lancé par le mouvement de la libération Gabon «Omwanawintché» et Bruno Ben Moubamba, ancien ministre d’Ali Bongo.  « Du 1er au 2 mars 2023, se tiendra le One Forest Summit au Gabon. À ces dates, le terroriste Macron séjournera dans notre pays. À cet effet, en plus de la ville morte, nous organiserons des concerts des casseroles pour exiger le départ de la France et du régime Bongo-PDG du Gabon. Le monde entier doit écouter la colère du peuple gabonais et son désir de se libérer ».

La méthode des initiateurs a pour but d’éviter une confrontation avec les forces de l’ordre. « Vu que lorsque nous allons marcher pacifiquement pour revendiquer les droits les plus basiques, les policiers n’hésiteront pas à tirer sur nous. Aujourd’hui, ce qu’il nous reste à faire est de stopper cette économie afin qu’ils ne puissent plus agir comme bon leur semble. Si tu es Gabonais et que tu veux que les choses changent, je t’invite à rester chez toi pendant la ville morte du 1er et 2 mars ».

Reste maintenant si cet appel sera suivi et si Emmanuel Macron va renoncer à son déplacement sur Libreville.

 

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.