Accueil Sport Gabon/ Pédocriminalité : Cédric Mombo et cie dans l’œil du cyclone de la Fifa

Gabon/ Pédocriminalité : Cédric Mombo et cie dans l’œil du cyclone de la Fifa

0
Capellogate : Serge Mombo face à Parfait Ndong au B2 ? ©D.R

En plus du milieu judiciaire gabonais qui a déjà ouvert une enquête et mis sous mandat de dépôt certains présumés coupables, la Fédération internationale de football association a annoncé le 10 janvier dernier ouvrir une enquête sur les cas de pédocriminalité qui sévit dans le football local. Le président de la Ligue de football de l’Estuaire, Cédric Mombo est le premier sur la liste de l’instance faîtière du football mondial.

 Pour la Fédération internationale de football association, Fifa, tout comme le gouvernement, l’heure est grave. Et la gravité de la situation ne peut laisser insensible l’instance faîtière du football mondial. « Compte tenu de la gravité des allégations formulées, nous pouvons confirmer que la commission d’éthique indépendante de la Fifa a ouvert une enquête et examine actuellement la question ».

Faut-il le rappeler, c’est le journal Britannique The Guardian qui avait fait des révélations sur ces cas de pédocriminalité dans le milieu du football. Le rédacteur de l’article, Romain Molina, avait cité en premier lieu, le nom de Capello, de son vrai nom Patrick Assoumou Eyi. L’ancien encadreur des U17, est actuellement en détention préventive à la prison centrale de Libreville. Puis, le journal britannique avait cité le nom de Cédric Mombo, fraîchement réélu à la tête de la Ligue de football de l’Estuaire, la plus grande et plus importante du pays.

Mais Cédric Mombo, toujours libre, avait dans un post sur Facebook indiqué qu’il ne se reconnaissait pas dans ces accusations et tout faire pour mettre cette affaire au clair.

 

 

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.