Accueil Société Gabon : le personnel de la SEEG en grève

Gabon : le personnel de la SEEG en grève

0
Gabon : la SEEG en grève ©D.R

Comme annoncé le 08 janvier dernier lors d’une déclaration de presse conjointe, le SYNTEE+ a décidé par un courrier envoyé à l’ensemble du personnel de la SEEG, un appel à la grève qui débute ce 11 janvier. Cette décision fait suite au refus du gouvernement d’entamer un dialogue avec les partenaires sociaux, suite aux mesures restrictives pour lutter contre la pandémie du Covid19. Par ailleurs, toujours dans le cadre de cette grève générale et illimitée, le Syntee+, a annoncé avoir mis en place un service minimum, tant à Libreville qu’à l’intérieur du pays. Ici, le contenu de son appel à la grève. Lecture !

 

Chers collègues,

Le SYNTEE+ en collaboration avec les syndicats du secteur pétrolier (ONEP, SEERPAC) ont déposé sur la table du gouvernement un préavis de grève par rapport aux mesures COVID 19, celui-ci  expire ce jour à minuit.

Face au mutisme du gouvernement qui jusqu’à ce jour n’a initié aucun dialogue en vue de la recherche des solutions sur les revendications contenues dans notre cahier de charge. Nous appelons le personnel de La SEEG à prendre une part active à  la grève générale illimité qui sera déclenchée le mardi 11 janvier 2022 à 7h30.

A toutes fins utiles, nous rappelons que les points inscrits dans notre cahier de charge sont les suivants :

1- La suppression du passe sanitaire

2-  La suppression de l’augmentation du cout du test PCR

3- La suppression de toute mesure discriminatoire à l’égard des non-vaccinés sachant que les vaccinés demeurent des vecteurs du corona virus

4- La clarification du gouvernement sur le caractère non-obligatoire du vaccin en République Gabonaise

Comme vous le savez la mobilité à nos différents sites, les paiements, le recouvrement  et donc notre trésorerie seront impactés au plus haut niveau par ces décisions. Vous pouvez ainsi le constater, les enjeux de cette grève sont de taille et engagent l’avenir de notre entreprise et partant de notre vivre ensemble, voilà pourquoi la mobilisation de tous les travailleurs de notre société est requise et toute bonne volonté attendue dans la gestion de celle-ci.

 A cet effet, le SYNTEE+ en tant que syndicat responsable a mis en place un service minimum qui se décline de la manière suivante :

A Libreville et ses environs : toutes les agences seront fermées, en dehors de celle de la Sni Owendo, Oloumi et du Siège. Toutefois, le service dans ces trois agences ne concernera que les caisses de 7h30 à 11h ;

A I ‘intérieur du pays seul une caisse par localité sera ouverte de 7h30 à 11h.

 Réductions du temps de travail pour l’ensemble du personnel de 7h30 mn – 11h00  avec une réduction de activité de 40% dans l’intervalle du temps.

 La production eau et électricité fonctionneront sans discontinuité dans un premier temps.

 Les services de comptabilité et des ressources humaines fonctionneront de 7h30 à 11h.

 Distribution eau et électricité fonctionneront avec une seule équipe pour la Maintenance et une équipe pour I ‘exploitation ; Un système rotatif par équipe et pour tous les jours de la semaine sera observé.

 A l’intérieur du pays seul une caisse par localité sera ouverte de 7h30 à 11h.

Le service dépannage fonctionnera avec une équipe par quart.

A Ntoum et dans les exploitations de l’intérieur, le service dépannage et le service fonctionnera avec une équipe de 7h30 à 10h.

Ntoum et dans les exploitations de l’intérieur, le service de distribution fonctionnera avec une équipe par fluide et par quart de 7h30 à 11h.

L’alimentation en eau et en électricité se fera de manière continue de 15h30 à 7h30 sur toute l’étendue du territoire.

 Chers collègues,

La lutte que nous engageons n’est pas celle d’un syndicat mais bien celle de tout le monde, il nous reste à démontrer au gouvernement notre détermination à faire annuler ces mesures iniques par une participation massive au mouvement de grève générale illimitée.

Pour la défense de nos droits et intérêts nous devons tous nous retrouver ce mardi 11 janvier 2022 au piquet de grève au siège de notre entreprise.

Que DIEU bénisse la SEEG et le GABON

Syndicalement      

Sandrine OGOULA

Présidente du Syndicat National des Travailleurs du secteur de l’Eau et de l’Electricité (SYNTEE+)

 

 

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.