Accueil Economie Gabon/Gestion du COVID19 : les parlementaires refusent de valider les chiffres du gouvernement

Gabon/Gestion du COVID19 : les parlementaires refusent de valider les chiffres du gouvernement

0
Gabon/Gestion du COVID19 : les parlementaires refusent de valider les chiffres du gouvernement © D.R

Alors que les partenaires financiers du Gabon, notamment le Fonds monétaire international, la Banque Africaine de développement et l’Agence française de développement exigent du Gabon, le rapport de la gestion du Covid19, à l’Assemblée nationale, les élus du peuple refusent aussi de valider les chiffres avancés par le gouvernement Ossoucka. Selon le bureau conduit par Faustin Boukoubi, les affirmations ne sont pas suffisamment étayées et manquent de preuves.

Les partenaires financiers du Gabon, pourront-ils obtenir dans les plus brefs délais le rapport du gouvernement gabonais sur la gestion du Covid19 ? Pas très évident. En tout cas, à l’allure où vont les choses au parlement. L’institution que dirige Faustin Boukoubi, qui doit valider ce rapport, refuse de le faire pour l’instant. Selon notre confrère DirectinfosGabon, les élus du peuple refusent catégoriquement de valider ce rapport, qui serait entaché de beaucoup d’irrégularités. « Dans le cadre de la procédure légale, les députés ont voté contre la publication dudit rapport en plénière, ce n’est pas en cachette ».
Selon notre confrère, le président de l’Assemblée nationale a indiqué que ce rapport n’a pas été publié, car les affirmations « ne sont pas suffisamment étayées et manquent de preuves ».

Toujours en ce qui concerne ce rapport de la gestion du Covid19 par le gouvernement gabonais, la société civile, notamment le Copil Citoyen avait donné sept jours au gouvernement et au parlement de publier ce rapport. Passé ce délai, « l’organisation se réservait le droit d’engager à tout moment, toutes les actions qu’il jugerait nécessaires en vue d’obtenir satisfaction. »
Alors que rien n’a été signalé au niveau de ces deux institutions, lundi 10 janvier dans un communiqué le Copil Citoyen a appelé la population à observer deux jours de villes mortes dans le pays, jeudi et vendredi prochains.

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.