Accueil Politique Fusion-Absorption avec le PDG : tensions en perspective au siège de Louis ?

Fusion-Absorption avec le PDG : tensions en perspective au siège de Louis ?

0
Fusion-Absorption avec le PDG : tensions en perspective au siège de Louis ? © D.R

Le paysage politique gabonais est marqué ces derniers temps par les fusions absorptions de certains partis politiques satellites, membres de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence, qui regagnent aujourd’hui avec armes et bagages le PDG, perdant ainsi leur ancienne identité.       

 Seulement, dans les arcanes du PDG, quoi que la discipline se veut l’apanage du bon militant, nombreux sont des hiérarques et militants de base qui voient en ces fusions absorptions déjà   à la mode, une action politique inopportune et politiquement contre productive pour leur parti. Pour la simple raison que la ligne politique directrice de ces partis ravalés, avait manqué de causer la perte du parti de feu Omar Bongo Ondimba en 2018. Leurs effectifs, financièrement alimentés, étaient constitués des militantes et militants  transhumants du PDG. En claquant la porte du parti au pouvoir, ils ont semé le doute et la confusion dans les esprits des militants qui parvinrent à quitter le PDG pour adhérer dans les partis Restauration des valeurs (RV) et les Sociaux Démocrates Gabonais (SDG).

C’est quand-même curieux que ces anciens camarades qui ont mis en mal le parti et souhaiter sa perte, soient subitement portés en estime par le PDG”, s’indigne un militant “loyal” au siège de ce parti à Louis.  Et d’ajouter: ” à travers ces fusions absorptions, notre parti renvoie là un très mauvais message qui est loin de garantir la cohésion dans les rangs, en ce sens que les militants restés fidèles et loyaux sont contraints de composer  avec ceux ayant trahi le parti“. Des sources concordantes, dans la plupart  des états-majors politiques du PDG à travers le pays, le débat sur les fusions absorptions, au mauvais goût, est à l’origine des supputations. Un climat délétère qui prend chaque jour de l’ampleur, consolidant un peu plus le malaise qui découle de la distribution jugée discriminatoire du gâteau politique au sein du pouvoir.

Du pain sur la planche pour Éric Dodo Bounguendza.

 

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.