Accueil Economie Como Océan | Quand une pédégiste tire à boulet rouge sur les...

Como Océan | Quand une pédégiste tire à boulet rouge sur les camarades de son département

0
Como Océan | Quand une pédégiste tire à boulets rouges sur les camarades de son département © D.R

Fustigeant l’élection du nouveau bureau de l’association communautaire ‘’Mekok-Me-Mbone’’, qui comprend les villages Nfoulezem, Makok, Nzolomogane et Konga, garant de la gestion d’une parcelle de forêt octroyée par le président de la République, pour les populations résidentes, une cadre du Parti démocratique gabonais du département du Como Océan, n’a pas mis les gants pour tirer à boulet rouge sur ses camarades de ladite localité. Lesquels, seraient, selon Colette Ngnindong, à l’origine du sous-développement du Como Océean.

 Dans une vidéo publiée par notre confrère Topinfosgabon, et devenue virale sur la toile depuis le weekend écoulé, un groupe, composé de trois personnages se réclamant des villages Nfoulezem, Makok, Nzolomogane et Kanga, qui composent l’association communautaire, ‘’Mekok-Me-Mbone’’’’, fustige la tenue de l’assemblée générale élective ayant abouti à la mise en place d’un nouveau bureau. Pourtant, cette assemblée générale a été organisée par le bureau sortant, conformément aux statuts et règlement intérieur de l’association communautaire, dont la présidente sortante est Agathe Avome Sicardi.

Le groupe de frondeurs dit appartenir à un comité de crise lié à la gestion de ladite association communautaire. Or, dans les statuts et règlements intérieurs, aucune ligne ne souligne la présence de ce comité de crise. « Preuve que les contestataires ne maîtrisent par les textes qui réglementent l’association communautaire, dont-ils disent appartenir », dénonce un cadre de la localité, membre de l’association.

  Là où la sortie médiatique du trio devient intéressante, c’est quand un des membres tire à boulet rouge sur les politiques du département du Como Océan. Pourtant, tous les pedégistes, selon Colette Ngnindong, seraient à l’origine de la destruction de les tous les efforts du Chef du parti politique, allant d’Omar Bongo à Ali Bongo, depuis que cette partie de la province de l’Estuaire a été érigée en district, puis département.

Selon la vraie pédégiste Colette Ngnindong, membre du conseil national du 5e arrondissement de Libreville, le mal du développement ou plutôt l’absence de développement de la rive gauche de l’Estuaire incombe au PDG et ses responsables du Como Océan.  Elle en veut pour preuve, une barge offerte aux populations de la rive gauche, qui a été distraite par les politiques du Como Océan. Tout comme, l’a été l’enveloppe de 4 milliards allouée au département, dans le cadre des fêtes tournantes.  « Elle sait de quoi elle parle, pour avoir fait partie de la commission des fêtes tournantes dans la province », dégaine un autre cadre du département.

Et dans la pensée de la pédégiste, pas comme les autres, les pédégistes de la rive gauche « se moquent royalement des Bongo résultat des courses ; le Como Océan connaît un développement zéro ».

Voilà un boulet que la vénérable sénatrice, membre du conseil national du PDG dans le cinquième arrondissement de Libreville lance, avec violence dans son propre camp politique, à quelques mois des échéances électorales capitales, dont la présidentielle.  Les pédégistes de la localité, indexés ont certainement pris acte

Autant dire que   la sérénité dans le département du Como Océan entre pédégistes  n’est pas pour demain. L’audit politique étant désormais engagé.

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.