Accueil Non classé 90 logements des Trois Quartiers| A qui profite l’opération de désengorgement ?

90 logements des Trois Quartiers| A qui profite l’opération de désengorgement ?

0
90 logements des Trois Quartiers| A qui profite l’opération de désengorgement ? ©D.R

Depuis quelques semaines, les habitants de ces immeubles, en grande majorité des fonctionnaires, assistent impuissants à la destruction des arbres plantés, depuis des lustres, sur ce milieu. Selon  la direction du Patrimoine de l’Etat, l’opération vise à améliorer le cadre de vie des fonctionnaires. Une mauvaise blague pour les occupants.

Pourtant depuis des décennies, les 90 logements des Trois quartiers, dans le premier arrondissement de Libreville, sont en un piteux état. Mieux, son état délabré a provoqué la présence des hommes peu recommandables.  Conséquence, le milieu est devenu un coin de repère de bandits de grand chemin.  Et personne n’a bougé le moindre  petit doigt pour améliorer ce cadre de vie des agents de l’Etat.  C’est  l’argument avancé par la direction générale du patrimoine de l’Etat. « L’endroit était devenu insalubre, les bandits s’y camouflent notamment pour braquer les paisibles passants (…) Les gens sous-louaient illégalement ce domaine public. Il est donc temps de remettre de l’ordre. Toute chose qui n’avait pas été pensé auparavant ».

Deux ans plutôt, une même opération avait été toujours envisagée par les services du ministère du Budget. L’ambition, selon les autorités de l’époque de ce département, était  de sécuriser les biens de l’Etat. Pour cette opération, une enveloppe de 11 milliards de francs CFA pour les PME gabonaises avait été envisagée. Mais l’opération n’avait plus eu lieu.

Mais une fois la Pâtisserie Paul installée juste en face, voilà que le gouvernement, à travers la direction du Patrimoine, a décidé de se préoccuper de l’existence des habitants de ces logements.

En effet, ce n’est un secret pour personne que depuis son installation, la Pâtisserie Paul éprouve toutes les difficultés du monde à parquer les véhicules de sa nombreuse clientèle. Toute chose qui ne milite pas en sa faveur et qui peut être à l’origine d’une baisse de sa clientèle. A cause de l’absence d’un parking digne de ce nom, plusieurs vols sont enregistrés dans les véhicules des clients, pour mauvais stationnement.

D’où, aux dires de quelques agents commis à cette opération, le désenclavement de ce milieu  viserait un seul objectif: la construction d’un parking, pour la clientèle de la Pâtisserie Paul.

En plus du restaurant et pâtisserie Paul, d’autres ont fait allusion à la présence d’un sujet libanais qui aurait acheté l’endroit pour la construction des mini-boxes pour le commerce.

Pour les habitants, malgré les assurances de la direction générale du Patrimoine de l’Etat, “les deux arguments avancés sont plausibles, surtout dans un pays comme le Gabon, où pour l’appât du gain, on est prêt à brader le patrimoine public”, indiqué un riverain.

Seul l’avenir va édifier l’opinion.

 

 

 

Partager sur:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.